Jeudi 19 Octobre 2017
DESCRIPTION D'ISCEN

iScen est un outil dédié spécialement aux secteurs de la sécurité et de l'éducation, pour la formation, l'entraînement et la simulation de crise. Cet outil permet la création ou le prototypage rapide de scénarios interactifs, puis de les utiliser dans des sessions de simulation en réseau et en multijoueurs. La partie éditeur dispose d'une interface simple d'utilisation, qui permet la mise en place rapide et efficace de tout type de scénario. Il est possible d'intégrer du contenu multimédia 2D, 3D, des textes, ainsi que des liens internet.


fleche     Création d'un scénario


L'interface de iScen a été pensée pour être accessible par tous. Il n'est pas nécessaire d'avoir des notions en programmation pour réaliser et piloter une session. Les scénarios sont réalisés à partir d'une interface intuitive, et avec vos propres images, sons, vidéos... Si vous ne souhaitez pas créer vous-même les scénarios, mais seulement les utiliser, Eversim peut les réaliser à partir de votre cahier des charges et sur devis. Pour plus d'informations voir sur cette page

01
interface de l'éditeur de scénario d'iScen



● Création du contenu

Pour réaliser un scénario, le concepteur commence par définir les environnements graphiques. Ceux-ci peuvent être des photographies ou des vidéos des lieux dans lesquels l'action va effectivement se dérouler, des cartes (par exemple extraites de Google Map), des vues satellites ou des scènes 3D. Ces environnements constituent les lieux de l'action. Les participants pourront de déplacer d'un lieu à un autre durant la session. Le concepteur définit ensuite les acteurs du scénario : ce sont les différents rôles/personnages qu'incarneront les participants lors de la session d’entraînement. Ces acteurs peuvent être représentés par des icônes, des photos, des pions, des objets 3D. Le concepteur ajoute également l'ensemble des objets qui interviennent dans le scénario : images, vidéos, sons, objets 3D, textes,... Enfin, le concepteur détermine l'arborescence du scénario (sa « trame scénaristique ») en ajoutant toutes les étapes, les embranchements, les choix possibles, et les points clés qui caractérisent l'action. Pour un apprentissage facile, iScen intègre un tutoriel en 10 étapes simples. Toutefois, pour ceux qui le souhaitent, Eversim propose des sessions de formation à la création de scénario pour des petits groupes. Pour plus d'informations voir sur cette page

01

scénario durant sa phase de réalisation


● Test et mise au point


Lors de la phase de réalisation, le concepteur peut tester instantanément le scénario à tout moment par un simple clic sur la touche « Play ». Il peut incarner le rôle de tous les acteurs du scénario, et ainsi vérifier le fonctionnement de tous les embranchements et conditions. Un scénario n'est jamais figé, il peut être retravaillé afin d'en modifier le contenu, d'y ajouter ou d'y retirer des étapes, des objets, des acteurs...

01

À gauche, la fenêtre du script, et à droite, les fenêtres d'un lieu et des paramètres des objets

fleche     Utilisation d'un scénario durant une session


Les sessions permettant de rejouer un scénario avec l'ensemble des participants se déroulent en réseau : en réseau local (à l'intérieur d'un même bâtiment, ou d'une salle, par exemple), ou bien via internet.
Chaque participant dispose d'un poste sur lequel il verra dérouler les actions qui le concernent.

● Les différents participants à une session


Ce sont le modérateur, les animateurs, les observateurs, et les apprenants.
-Le modérateur est l'administrateur de la session. Il pilote la formation. Ainsi, il décide du début et de la fin de la partie, et contrôle le déroulement (pause, avance rapide, retour arrière…). Il a accès aux statistiques, ainsi qu'au script du scénario. Il a aussi la possibilité de prendre le contrôle de n'importe quel autre acteur.
-Les apprenants : ce sont les utilisateurs à qui s'adresse la session de formation ou d’entraînement. Chaque apprenant va incarner le rôle d'un des acteurs prévus dans le scénario.
-Les animateurs sont là pour encadrer le jeu : ils peuvent venir en aide aux apprenants en prenant contrôle des acteurs concernés. Ils peuvent aussi remplacer temporairement des participants absents, qui peuvent être nécessaires au bon déroulement du scénario.
-Les observateurs peuvent naviguer librement dans le scénario et observer les apprenants. Les décisions et actions de ces derniers sont enregistrées et peuvent faire l'objet d'une évaluation.

● Configuration matérielle requise


Chaque participant doit disposer d'un ordinateur. Il est recommandé que chacun soit muni d'un casque avec micro pour bénéficier de la communication vocale.

● Installation des machines des participants


L'installation d'une session de jeu en réseau est très simple à réaliser : chaque ordinateur doit être relié au réseau par Wifi ou par câble Ethernet, soit au sein d'un réseau local, soit via une connexion internet. Il est souhaitable que le poste du modérateur (qui fonctionne en mode « serveur ») dispose d'un débit confortable sur le réseau pour assurer une bonne fluidité des sessions. iScen gère automatiquement l'ensemble des connections et échanges de données sur le réseau.

● Déroulement d'une session


Lorsque le modérateur le décide, la session commence. Les étapes s’enchaînent alors selon le scénario préétabli. Si un apprenant est bloqué, un animateur peut l'aider, voire même contrôler temporairement son acteur. Les participants peuvent communiquer entre eux de différentes façons : vocalement, par messagerie, ou en disposant des notes dans les environnements qui composent le scénario. Les apprenants peuvent être amenés à effectuer des tâches collaboratives prévues par le scénario, ou au contraire être mis en compétition, individuelle ou en équipe, pour passer des obstacles.

01

Capture d'une session : le scénario se déroule dans les locaux des urgences hospitalières.

fleche     Analyse des sessions


iScen enregistre automatiquement les informations d'une partie, soit l'ensemble des décisions prises par les apprenants, de leurs choix, de leurs déplacements, de leurs réponses données aux questions posées durant la partie.

● L'historique et les « logs » 


Il existe deux historiques : l'historique général et l'historique de chacun des joueurs. L'historique général déroule le scénario de la session : soit les choix et embranchements choisis pas le joueurs. L'historique des joueurs retrace tous les messages envoyés, les messages reçus, le nombre de déplacements, les points, le nombre de clics, le temps passé.

● Les statistiques 


Elles concernent par exemple les pourcentages de bonnes et mauvaises réponses données aux questionnaires soumis aux acteurs.

01

tableau des statistiques visible par le modérateur durant une session


● Exploiter les données sur tableur 


Le modérateur peut par simple clic exporter toutes les informations liées à la partie et aux joueurs au format « .csv », permettant alors de les consulter ou de les retravailler sous tableur. Ainsi, il est possible de créer des diagrammes avec les données recueillies durant la session de jeu.